Comment le bio est sain

Les rapports les plus significatifs sur les effets bénéfiques d’un régime entièrement naturel sur le bien-être ont été réalisés en France. Dans un seul groupe de plus de 54 000 personnes, les personnes qui consomment des produits alimentaires biologiques et naturels étaient plus susceptibles de provoquer un diabète sucré, une pression artérielle élevée et une maladie coronarienne. Ce lien hypertexte était plus prononcé chez les hommes, qui mangeaient plus de viande de bœuf que d’autres aliments structurés par des chiens que les femmes. Parmi les autres projets de recherche, l’un d’eux a examiné près de 69 000 Français adultes et a révélé que la consommation de produits alimentaires essentiellement naturels diminuait de 25% la menace de cancers. De nombreux rapports ont examiné les profils alimentaires de divers produits alimentaires. Total, ils ont appris que les fruits et légumes naturels et biologiques contiennent de plus grandes quantités d’antioxydants de sécurité. Et les viandes biologiques et naturelles, le lait et les œufs de poule contiennent d’autres matières grasses avantageuses, en particulier des acides gras oméga-3 liés à l’anti-inflammation. Un rapport via l’organisation à but non lucratif Le groupe de fonctionnement environnemental, y compris les enregistrements de votre administration des aliments et des médicaments, estime que plus de 2 000 composés chimiques sont rendus possibles comme additifs dans les aliments ordinaires. Les problèmes de santé reconnus de ces composés chimiques incluent des choses comme les perturbations hormonales, les tumeurs malignes, les douleurs cérébrales, les dommages au cerveau humain, les calculs rénaux, la goutte, le dysfonctionnement des germes intestinaux, ainsi que d’autres complications intestinales. De plus, certaines substances sont des pollueurs reconnus du flux d’air et de l’eau standard. Les pesticides et les herbicides causent des dégâts supplémentaires. Le glyphosate, l’ingrédient actif de Roundup, l’incroyable marijuana la plus populaire au monde, est reconnu comme un cancérigène possible par l’entreprise World Health and Wellbeing Business. Dans cette région, la société du glyphosate a raté trois actions en justice alléguant que le type chimique a provoqué des tumeurs, et plus de 13 000 autres citoyens américains ont enregistré des cas similaires. En Autriche, les autorités ont interdit le glyphosate à partir de 2020. Les antibiotiques prescrits sur ordonnance sont utilisés pour augmenter le nombre d’animaux de compagnie de façon conventionnelle, afin de montrer les progrès et de prévenir les maladies dans les endroits bondés. La formation permet à des bactéries nocives de développer un potentiel pour traiter les anti-biotiques. Les résidus d’antibiotiques atteignent notre plat, dans les viandes et les produits laitiers, et provoquent une réticence aux antibiotiques chez l’homme. À l’université Emory ou au collège d’Atlanta, les spécialistes s’opposent aux produits laitiers classiques et naturels. Ils ont identifié des résidus de médicaments, tels que des médicaments dont l’utilisation peut être bloquée chez les vaches allaitantes, dans 60% des produits laitiers ordinaires. Les produits laitiers naturels et biologiques ne comprenaient rien. Dans les produits laitiers ordinaires, les analystes d’Emory ont également découvert de très fortes quantités d’hormone de croissance humaine et, dans 60% des exemples, de pesticides inorganiques fournissant du chlorpyrifos, qui endommage le cerveau. Certains produits laitiers entièrement naturels en ont manqué. En plus d’éviter les engrais chimiques, les pesticides inorganiques toxiques et les herbicides qui contaminent l’oxygène et l’eau, l’agriculture naturelle et biologique contribuera à changer notre problème encore plus important en matière de toxines. L’agriculture entièrement naturelle produit une terre plus saine, qui est certainement le moyen naturel chargé de micro-organismes et autres micro-organismes. Ce type de sol prend naturellement et contient beaucoup de CO2 fractionnel, le principal carburant qui piège les polluants atmosphériques dans l’environnement et crée un air dangereusement moins sain. La terre de jardin dans les fermes conventionnelles ne fait pas cela parce qu’elle a été réduite de microbes essentiels. Selon les experts de l’institution Rodale, lorsque toutes les terres agricoles du monde entier ont été transformées en cultures organiques et naturelles et que les bactéries naturelles ont été reconditionnées, le sol du jardin absorberait plus de carbone que la communauté actuelle. Cependant, tous les spécialistes ne reconnaissent pas que cette influence serait aussi importante, il n’ya pas de problème en ce qui concerne la capacité d’un sol de jardin riche et naturel à être absorbé tout en maintenant des quantités substantielles de CO2 dans notre oxygène.

Disséminer l’information

{Le très long parcours de Google consiste toujours à « organiser les détails du monde de manière à le rendre largement disponible et précieux ». Cette devise de l’entreprise consiste, la plupart du temps, à organiser et à examiner les détails créés par les humains, qu’il s’agisse de sites, de manuels , les horaires de travail, ou la zone des commerces à proximité d’une ville. Mais pouvez-vous imaginer si, au lieu d’éviter d’influencer l’information du monde, vous pourriez potentiellement commencer à organiser l’ensemble de cette information en recherchant elle-même sur World Planet? Ce fut la quête de Insight Orbital. Fondée en 2013, Orbital prend des photos prises par satellites et les utilise pour voir et évaluer les exercices de l’homme. Il est possible que le nombre de voitures dans le parc de stationnement Walmart aux États-Unis soit bien connu pour connaître l’affluence liée à la saison de magasinage pour la rentrée universitaire, le volume de nouvelles propriétés en construction à Houston, la quantité d’essence dans les réservoirs de stockage en Chine. , ou même l’activité de création de l’usine automobile de Tesla. Les détails économiques standard déterminent également ce genre de choses, mais Orbital dit que ses graphiques tendent à être des indicateurs plus corrects de ce qui se passe sur Terre. « Ce que notre société commercialise, ce sont des réalités concernant la planète », déclare James Crawford, son fondateur et responsable de la direction. Pour faire glisser des informations utiles parmi des milliers de photos, Orbital a mis au point un processus logiciel complexe imprégné d’intelligence artificielle. Nous passons plusieurs années à tenir les mains et les poignets des ressources de couverture, des ministères et des autres acheteurs pour leur apprendre le fonctionnement de l’application et la manière de personnaliser l’examen, agissant un peu comme un consultant. Le 15 mai, l’entreprise a lancé Orbital Go, un produit qu’elle affiche comme un nombre croissant d’applications d’aide personnelle qui permettent aux acheteurs de rechercher eux-mêmes des idées rafraîchissantes. Cela fait partie de la poursuite de la création de technologies accessibles aux entreprises, aux autorités gouvernementales, ainsi qu’à d’autres entreprises, permettant à quiconque d’interroger la Terre. Crawford, 56 ans, est grand et mince et se tient en utilisant une assurance personnelle qui signifie qu’il semble avoir été prédestiné à utiliser cette technologie pour faire de la publicité. Son activité professionnelle a débuté dans les années 1990 au sein des Bell Labs, où il a travaillé sur des solutions intellectuelles conçues par l’homme, une fois de plus lorsqu’il était tout sauf génial d’y parvenir. Après cela, il a transféré des sociétés de logiciels de gestion, effectué un voyage à la NASA, incluant AI pour les rovers martiens, puis dirigé l’entreprise de moteurs de recherche Livres.|L’objectif de longue date de Google est toujours de «coordonner les informations du monde, puis de les rendre largement accessibles et utiles». Ce slogan vise principalement à organiser et à étudier les informations produites par les humains, qu’il s’agisse de sites Internet, de manuels ou de programmes. visites, ou la localisation d’entreprises tout autour d’une ville. Mais imaginons que si, au lieu d’accumuler les détails du monde à partir de votre point de départ, vous pourriez potentiellement commencer à configurer tous ces détails d’en haut en regardant plus bas que la planète Terre? Ce fut la quête de l’information orbitale. Lancé en 2013, Orbital affiche des images capturées par satellite et les utilise pour surveiller et évaluer les processus humains. Il est possible que vous gardiez un œil sur la quantité de voitures stockées sur le parking Walmart aux États-Unis pour connaître l’état d’occupation de la rentrée scolaire, de la quantité de nouvelles maisons en construction à Houston, du niveau d’huile essentielle stockée en Chine. réservoirs, ou peut-être l’exercice de fabrication chez le constructeur automobile de Tesla. Les détails économiques standard déterminent également ce genre de choses, mais Orbital affirme que ses graphiques tendent à être des indications plus exactes de ce qui se passe dans le monde. «Ce que notre société promeut, ce sont des vérités concernant le monde entier», affirme David Crawford, son fondateur et représentant clé. Pour extraire des informations utiles et des faits parmi des milliers d’images, Orbital a mis au point un logiciel compliqué, doté d’une intelligence artificielle. Cela fait de nombreuses années que les fonds de couverture, les ministères et d’autres clients sont tenus de leur apprendre à comprendre le fonctionnement du logiciel et les moyens d’individualiser l’évaluation, se comportant presque comme un consultant. Le 15 mai, l’entreprise a lancé Orbital Go, qu’elle affiche comme un nombre croissant d’applications de services personnels permettant aux clients de rechercher des observations propres, de manière indépendante. Faire en sorte que les technologies soient accessibles aux entreprises, aux autorités et à d’autres entreprises, permet d’interroger la planète. Crawford, 56 ans, est grand et élancé et s’apporte une confiance en soi qui lui donne l’impression d’être prédestiné à mettre en avant cette innovation technologique. Sa profession a débuté dans les Bell Labs dans les années 1990, où il a travaillé sans relâche sur des techniques intellectuelles créées par l’homme. Il était de retour chaque fois que c’était tout sauf génial de le faire. Par la suite, il a transféré des logiciels d’entreprise, a effectué un voyage à la NASA, incluant l’IA sur les rovers de Mars, puis a exécuté la tâche Yahoo et Google Guides.|Le long chemin parcouru par Google est devenu « pour organiser les détails du monde et le rendre largement disponible et précieux. » Cette entreprise se concentre généralement sur l’organisation et l’étude d’informations créées par l’homme, qu’il s’agisse de sites Web, de publications, de rendez-vous peut-être l’endroit des entreprises autour d’une ville. Mais imaginez si, au lieu d’évoquer les détails du monde de votre point de vue, vous pourriez commencer à organiser toutes ces données à partir de celles mentionnées précédemment en effectuant une chasse au sol sur World Earth. C’est l’objectif d’Orbital Insight. Lancé en 2013, Orbital prend des photos prises par satellite et les utilise pour surveiller et évaluer l’activité individuelle. Il pourrait vérifier la quantité de voitures stockées dans les parkings Walmart partout aux États-Unis pour savoir à quel point les mois de magasinage sont rudes, le nombre de nouvelles résidences en hausse à Houston, le volume d’essence dans l’espace de stockage en Chine. des réservoirs, ou même l’activité de création sur la ligne de production automobile de Tesla. Les informations économiques classiques calculent également ces types de points, mais Orbital affirme que ses graphiques sont des indications plus précises sur ce qui se passe dans le monde. «Ce que nous vendons, ce sont des faits sur le monde entier», déclare James Crawford, son créateur et principal représentant de la direction. Pour extraire des informations et des faits précieux d’une multitude d’images, Orbital a créé un programme informatique complexe imprégné d’une intelligence artificielle. Il a fallu plusieurs années à garder les ressources de couverture, les agences gouvernementales et d’autres clients pour leur montrer exactement le fonctionnement du logiciel et les moyens de modifier l’analyse, agissant presque comme un conseiller. Sur Might 15, l’entreprise a lancé Orbital Go, un élément qu’elle charge comme un nombre croissant de votre application de support personnel, qui permet aux clients de rechercher eux-mêmes de nouvelles idées. La technologie doit être largement accessible aux entreprises, aux autorités gouvernementales et à d’autres sociétés, ce qui permet à une personne d’interroger l’environnement. Crawford, 56 ans, est grand et mince et s’enrichit en utilisant une confiance en soi qui lui donne l’impression d’être prédestiné à créer cette innovation technologique à promouvoir. Sa carrière a débuté dans les années 1990 au sein des Bell Labs, où il a travaillé sans relâche sur des systèmes de connaissances synthétiques – encore une fois lorsque la réalisation de ce projet était incroyable. Après cela, il a déménagé avec des entreprises d’applications d’entreprise, a effectué un voyage à la NASA en intégrant une intelligence artificielle vers les rovers martiens, puis a exécuté la tâche Yahoo et Google Books.|Le travail de longue date de Google a été «d’organiser les informations du monde et de les rendre facilement accessibles et de grande valeur. » Cette devise repose principalement sur l’organisation et l’examen des informations produites par les humains, qu’il s’agisse de sites Web, de guides, de programmes visites, ou même la tache des entreprises tout autour d’une grande ville. Mais imaginez si, au lieu d’accumuler les informations du monde entier, vous pourriez potentiellement commencer à coordonner toutes les données mentionnées précédemment en cherchant plus bas sur Environment Planet lui-même? Cela a été la mission de la connaissance orbitale. Fondée en 2013, Orbital dessine des images capturées par satellite et les utilise pour voir et évaluer l’activité humaine. Il est peut-être utile de surveiller la quantité de voitures dans le parc de stationnement automobile Walmart aux États-Unis pour découvrir à quel point votre saison de magasinage est rude, les nouvelles propriétés en construction à Houston, le niveau de pétrole stocké en Chine. réservoirs, ou peut-être le processus de fabrication à l’usine de fabrication de voitures de Tesla. Les détails monétaires classiques calculent également ce genre de choses, mais Orbital affirme que ses graphiques seront des indications plus correctes de ce qui se passe sur Terre. «Ce que nous commercialisons, ce sont des réalités concernant le monde», déclare David Crawford, son créateur et principal dirigeant. Pour extraire des informations précieuses d’une multitude d’images, Orbital a mis au point une méthode d’application compliquée, imprégnée de connaissances artificielles. Il a passé de nombreuses années à tenir les mains et les poignets de l’argent de couverture, aux ministères, ainsi qu’aux autres consommateurs, de leur montrer le fonctionnement du logiciel et les moyens de personnaliser l’analyse, en se comportant presque comme un consultant. Le 15 mai, l’organisation a dévoilé Orbital Go, un produit qu’elle charge de plus en plus d’applications en libre-service et permettant aux consommateurs de rechercher eux-mêmes des idées rafraîchissantes. Il s’agit de la création d’une technologie moderne accessible aux entreprises, aux instances dirigeantes et à d’autres entreprises, permettant d’interroger la Terre. Crawford, 56 ans, est grand et élancé et le porte avec une assurance personnelle qui signifie qu’il semble être prédestiné à commercialiser cette innovation technologique. Sa carrière a débuté dans les années 1990 au sein des Bell Labs, où il a travaillé sur des techniques d’apprentissage artificielles, encore une fois lorsque la réalisation de cet objectif n’était pas étonnante. Après cela, il a été transféré auprès de sociétés de logiciels d’entreprise, a dirigé une visite à la NASA intégrant une intelligence artificielle vers les rovers martiens, puis a fait du jogging dans le moteur de recherche des publications.|La quête de longue date de Google a été « d’organiser les informations et les faits du monde et de les rendre facilement accessibles et utiles. » Cette devise commerciale se concentre, dans la plupart des cas, sur l’organisation et l’étude des informations produites par les humains, qu’il s’agisse de sites Web, de livres, etc. planifier des rendez-vous, ou peut-être la place des entreprises tout autour d’une ville. Mais que faire si, au lieu de collecter les informations et les faits du monde depuis votre début, vous pourriez potentiellement commencer à organiser toutes les informations mentionnées précédemment en cherchant vers le bas sur Earth World lui-même? Ce fut la quête de la connaissance orbitale. Lancé en 2013, Orbital dessine des images prises par satellite et les utilise pour observer et analyser des actions individuelles. Il serait peut-être utile de surveiller le nombre d’automobiles en stationnement chez Walmart aux États-Unis pour découvrir l’occupation de la saison des achats de retour aux établissements, la quantité de nouvelles propriétés en construction à Houston, le volume d’huile essentielle dans le coffre-fort chinois. garder des réservoirs, ou peut-être l’exercice de création à l’usine de fabrication de véhicules de Tesla. Les informations financières conventionnelles déterminent également ce type de points, mais Orbital affirme que ses images seront des indications plus correctes de ce qui se passe sur cette planète. «Ce que nous vendons, ce sont des réalités en ce qui concerne la planète», a déclaré James Crawford, son fondateur et principal responsable de la direction. Pour faire glisser des détails utiles parmi des milliers de photos, Orbital a créé un programme informatique complexe, doté d’une intelligence artificielle. Il a passé de nombreuses années à garder les mains et les poignets de l’argent de couverture, des ministères et d’autres clients pour leur expliquer le fonctionnement du logiciel et la manière de modifier l’évaluation, agissant presque comme un consultant. Le 15 mai éventuellement, la société a lancé Orbital Go, un produit ou service qu’elle paye comme un nombre croissant de programmes d’aide personnelle qui permettent aux acheteurs de rechercher des observations propres de manière indépendante. Cela fait partie de la mission de créer la technologie moderne largement accessible aux entreprises, aux autorités mais aussi à d’autres entreprises, permettant à chacun d’interroger la planète. Crawford, 56 ans, est grand et mince et s’apporte une confiance en soi qui donne à penser qu’il était prédestiné à promouvoir cette technologie. Sa carrière a débuté dans les Laboratoires Bell des années 1990, où il a travaillé sur des solutions d’intelligence artificielle. Il était de retour si cela n’était pas cool. Après cela, il a déménagé avec la participation d’organisations de logiciels d’informatique d’entreprise, a fait une excursion à la NASA pour présenter l’intelligence artificielle aux rovers martiens, puis a lancé l’entreprise Yahoo et Google Books.|La longue tâche de Google est de « gérer les informations du monde et de les rendre facilement accessibles et utiles ». Ce mantra des affaires est la plupart du temps axé sur la planification et l’étude des informations créées par les personnes, sites Web, publications, visites d’horaires de travail, etc. ou le secteur des entreprises sur une ville. Mais pouvez-vous imaginer si, au lieu de collecter les informations du monde de votre mieux, vous pourriez potentiellement commencer à organiser toutes ces données d’en haut en regardant plus bas que Planet Planet? Cela a été la quête de la compréhension orbitale. Lancé en 2013, Orbital dessine des photos prises par satellite et les emploie pour observer et examiner les exercices de l’être humain. Il pourrait surveiller le nombre de voitures en stationnement Walmart beaucoup au cours de la You.S. pour voir à quel point vos mois d’achats universitaires sont trépidants, le nombre de nouvelles maisons construites à Houston, la quantité de pétrole stockée dans les réservoirs de stockage en Chine ou même le processus de production sur la chaîne de production automobile de Tesla. Les informations financières traditionnelles déterminent également la plupart de ces problèmes, mais Orbital affirme que ses images sont sans aucun doute des indications plus correctes de ce qui se passe sur la planète. « Ce que nous promouvons, ce sont des vérités concernant le monde », déclare James Crawford, son créateur et représentant professionnel clé. Pour faire glisser des détails utiles parmi des milliers d’images, Orbital a créé un programme informatique complexe doté de capacités d’apprentissage artificiel. Des années investies ont permis à des ministères, mais aussi à d’autres acheteurs, de se familiariser avec le fonctionnement du logiciel informatique et la manière d’individualiser l’évaluation, agissant comme un conseiller. Le 15 mai, la société a lancé Orbital Go, un produit qu’elle présente comme un nombre croissant d’applications de services personnels permettant aux acheteurs de rechercher uniquement de nouvelles informations. Il s’agit de la création de technologies facilement accessibles aux organisations, aux gouvernements et à d’autres entreprises, permettant ainsi d’interroger la planète. Crawford, 56 ans, est haut et élancé et lui apporte une confiance en soi personnelle, ce qui signifie qu’il a l’air d’être prédestiné à amener ces technologies à la publicité. Sa carrière a débuté dans les années 1990 au sein des Bell Labs, où il gérait des systèmes intellectuels contre-intellectuels chaque fois que c’était presque génial de le faire. À partir de là, il est passé d’une entreprise d’applications d’entreprise à une autre, effectuant un voyage à la NASA, dont l’IA jusqu’aux rovers martiens, puis a dirigé l’entreprise de publication de Google.|La longue quête de Google consiste toujours à « organiser les informations et les faits du monde, puis à les rendre globalement accessibles et utiles ». Ce slogan est centré sur la planification et l’étude des données produites par les humains, qu’il s’agisse de sites Internet, publications, rendez-vous de travail, ou peut-être la zone des organisations autour d’une grande ville. Mais pouvez-vous imaginer si, au lieu de collecter les informations du monde depuis votre origine, vous pourriez potentiellement commencer à configurer tous les détails mentionnés précédemment en baissant les yeux sur Planet The planet? Cela a été la mission de Orbital Insight. Fondée en 2013, Orbital affiche des images capturées par satellite et les utilise pour visualiser et examiner les processus individuels. Il pourrait surveiller le volume d’automobiles dans les parcs de stationnement Walmart à travers le réseau You.S. Pour voir à quel point la saison des achats entre l’école et l’école est occupée, le volume de nouvelles maisons en augmentation à Houston, la quantité d’huile essentielle contenue dans les réservoirs d’espace de stockage en Chine ou l’action de création de l’usine automobile de Tesla. Les données économiques conventionnelles évaluent également ce type de choses, mais Orbital affirme que ses images tendent à être des indicateurs plus corrects de ce qui se passe sur cette planète. « Ce que nous proposons, ce sont des vérités concernant la planète », déclare James Crawford, son fondateur et dirigeant principal. Pour extraire des informations utiles et des faits de milliers et de milliers de graphiques, Orbital a mis au point un programme logiciel complexe imprégné d’intelligence artificielle. Il est investi pour garder les mains de l’argent de couverture, des ministères, ainsi que d’autres consommateurs, pour leur montrer le fonctionnement du logiciel et les moyens de personnaliser l’évaluation, agissant presque comme un conseiller. Le 15 mai, éventuellement, l’organisation a lancé Orbital Go, un produit qu’elle charge comme une partie de votre application d’assistance personnelle qui permet aux clients de rechercher eux-mêmes de nouvelles informations. C’est une mission de créer une technologie largement accessible aux entreprises, aux gouvernements et à d’autres entreprises, permettant à chacun d’interroger notre planète. Crawford, 56 ans, est grand et mince et se défend en utilisant une assurance qui lui donne l’impression d’être prédestiné à utiliser cette innovation technologique comme une vitrine. Sa profession a débuté dans les années 1990 chez Bell Laboratories, où il a travaillé sur des solutions d’intelligence synthétique – au cas où ce serait quelque chose d’étonnant mais d’accomplir cela. Après cela, il a rejoint différentes entreprises de logiciels informatiques, effectué une tournée de la NASA intégrant une intelligence artificielle pour les robots rovers, puis dirigé les entreprises Yahoo et Google Textbooks.|Le travail de longue haleine de Google consiste à « organiser les informations du monde de manière à ce qu’elles soient universellement accessibles et utiles ». Ce slogan vise principalement à coordonner et à étudier les données produites par des êtres humains, qu’il s’agisse de sites Web, de livres, etc. planifier des réunions, ou la zone des entreprises sur une grande ville. Mais que se passerait-il si au lieu d’évoluer les informations et les faits du monde, vous pourriez commencer à organiser toutes les informations mentionnées précédemment en regardant plus bas que la planète? Cela a été l’objectif de l’information orbitale. Fondée en 2013, Orbital utilise des images capturées par satellite et les utilise pour visualiser et évaluer les processus individuels. Il peut vérifier le nombre de véhicules dans le parc de véhicules Walmart aux États-Unis pour voir à quel point les mois de magasinage sont rétablis, le nombre de nouvelles maisons en augmentation à Houston, le volume de pétrole dans les réservoirs de stockage chinois peut-être l’activité de fabrication sur la ligne de production automobile de Tesla. Les données économiques traditionnelles calculent également la plupart de ces problèmes, mais Orbital indique que ses photos seront des indications plus correctes de ce qui se passe sur la planète. «Ce que notre société promeut, ce sont des vérités sur le monde», affirme David Crawford, son fondateur et principal représentant professionnel. Pour extraire des informations précieuses et des faits parmi des milliers d’images, Orbital a mis au point une méthode d’application complexe imprégnée d’intelligence artificielle. Nous avons passé beaucoup de temps à garder les mains et les poignets des fonds spéculatifs, des ministères, ainsi que d’autres clients, pour leur apprendre à utiliser exactement le fonctionnement de l’application et à personnaliser l’analyse, en procédant presque comme un conseiller. Le 15 mai, l’organisation a lancé Orbital Go, un produit qu’elle charge comme un nombre croissant de programmes de soutien personnel permettant aux clients de rechercher des idées neuves uniquement. L’innovation technologique doit être accessible aux organisations, aux autorités gouvernementales et à d’autres entreprises, ce qui en fait une partie de la mission, ce qui permet d’interroger la Terre. Crawford, 56 ans, est grand et mince et s’enrichit d’une confiance en soi qui lui donne l’impression d’être prédestiné à utiliser cette technologie pour promouvoir. Son activité professionnelle a débuté dans les années 1990 chez Bell Laboratories, où il a travaillé sans relâche sur des méthodes de connaissance non naturelles – à l’époque où c’était quelque chose de surprenant. À partir de là, il est passé d’une entreprise d’applications d’entreprise à une autre, a dirigé une visite de la NASA en ajoutant une IA aux rovers martiens, puis a exécuté la tâche de publication de Google.|Le très long parcours de Google a consisté à « organiser les détails du monde, puis à le rendre largement disponible et utile. » Ce slogan est principalement axé sur la planification et l’inspection de données créées par des êtres humains, qu’il s’agisse de sites , planifier des visites, ou peut-être la zone des entreprises tout autour d’une ville. Mais pouvez-vous imaginer si, au lieu de rassembler les informations et les faits du monde à travers le début, vous pouvez commencer à coordonner toutes ces informations en regardant le Monde de la Terre par lui-même? Cela a été la mission de Orbital Insight. Fondée en 2013, Orbital dessine des photos prises par satellite et les utilise pour regarder et évaluer une activité individuelle. Il peut garder un œil sur la quantité de véhicules dans les charges de stationnement Walmart à travers le réseau You.S. Pour voir à quel point votre saison de magasinage est chargée, la quantité de nouvelles résidences en augmentation à Houston, la quantité d’huile dans les réservoirs d’entreposage en Chine, ou même les activités de fabrication sur le site de production automobile de Tesla. Les détails monétaires classiques calculent également la plupart de ces points, mais Orbital affirme que ses photos seront des signaux plus précis de ce qui se passe sur Terre. «Ce que nous commercialisons, ce sont des faits concernant la communauté», affirme David Crawford, son créateur et principal représentant professionnel. Pour extraire des informations précieuses et des faits de milliers et de milliers d’images, Orbital a mis en place un processus de demande complexe imprégné de connaissances créées par l’homme. Nous passons des années à garder les mains des fonds spéculatifs, des agences gouvernementales ainsi que d’autres clients pour leur montrer exactement le fonctionnement du logiciel et les moyens de modifier l’évaluation, fonctionnant un peu comme un consultant. Le 15 mai, la société a lancé Orbital Go, un produit ou service destiné à être utilisé comme un nombre croissant d’applications de libre-service qui permet aux clients de rechercher des idées neuves de manière indépendante. Cela fait partie de la volonté de rendre votre technologie moderne largement accessible aux organisations, aux autorités, ainsi qu’à d’autres sociétés, en permettant à quelqu’un d’interroger l’environnement. Crawford, 56 ans, est grand et élancé et se tient en utilisant une confiance en soi qui donne l’impression qu’il était prédestiné à utiliser cette technologie moderne pour promouvoir. Sa profession a débuté dans les années 1990 chez Bell Laboratories, où il travailla sur des méthodes d’apprentissage synthétiques, encore une fois s’il était tout sauf cool de le faire. Après cela, il a été muté au sein d’organisations de logiciels d’informatique d’entreprise, a effectué une visite à la NASA, notamment à l’intelligence artificielle sur les rovers martiens, puis a dirigé l’entreprise Google Books.|La longue quête de Google consiste à « coordonner les informations du monde, puis à les rendre globalement accessibles et bénéfiques ». Ce mantra de la société se concentre généralement sur la coordination et l’étude des détails créés par l’homme, qu’il s’agisse de sites, de livres, de sessions de travail ou de même l’emplacement des entreprises proches d’une ville. Mais imaginez si, au lieu de collecter les informations du monde entier à partir de votre point de départ, vous pourriez potentiellement commencer à organiser tous les détails mentionnés précédemment en cherchant plus bas dans le monde de l’environnement? Cela a été la quête de la connaissance orbitale. Lancé en 2013, Orbital affiche des images capturées par satellite et les emploie pour observer et analyser l’activité humaine. Il peut vérifier le nombre de voitures dans les charges de stationnement Walmart à travers le You.S. pour voir à quel point vos mois d’achat universitaire sont actifs, le nombre de nouvelles maisons en construction à Houston, le niveau de pétrole dans les réservoirs de stockage en Chine ou encore l’action de création sur la chaîne de production automobile de Tesla. Les détails monétaires standard déterminent également ces types de problèmes, mais Orbital affirme que ses graphiques tendent à donner une indication plus exacte de ce qui se passe sur la planète. « Ce que nous vendons, ce sont des vérités concernant le monde », déclare David Crawford, son fondateur et dirigeant. Pour extraire des informations précieuses de milliers et de milliers de graphiques, Orbital a créé un processus logiciel complexe doté d’une capacité d’apprentissage non naturelle. Cela fait plusieurs années que nous plaçons les fonds de couverture, les ministères, ainsi que d’autres acheteurs, pour leur apprendre comment le logiciel fonctionne et comment modifier l’évaluation, en jouant presque comme un consultant. Le 15 mai, éventuellement, la société publiait Orbital Go, un article qu’elle payait comme une application d’auto-assistance permettant aux clients de rechercher eux-mêmes des informations actualisées. Cela fait partie de la volonté de rendre les technologies largement disponibles pour les organisations, les autorités, ainsi que d’autres agences, permettant à quelqu’un d’interroger notre planète. Crawford, 56 ans, est haut et élancé et l’amène à utiliser une confiance en soi qui lui donne l’impression d’être prédestiné à créer cette technologie pour la publicité. Son occupation a débuté dans les années 1990 chez Bell Laboratories, dans laquelle il manipulait des méthodes de connaissance non naturelles – à chaque fois que c’était cool, mais cool de le faire. Après cela, il a déménagé entre deux entreprises d’applications d’entreprise, a fait une excursion à la NASA en incorporant l’IA aux rovers martiens, puis a exécuté la tâche Yahoo Publications.

L’apprentissage des machines

Les percées contemporaines en matière de sécurité contre la fraude, de recommandations de produits ou de services dans la vente au détail en ligne, de productivité itinérante et de diagnostics médicaux améliorés sont quelques-unes des nombreuses approches qu’un logiciel de compréhension crée actuellement une grande différence dans votre style de vie. Cependant, il existe certainement de multiples formes de découverte de machine, ainsi qu’un assortiment d’ensembles de règles et de manières particulières de les appliquer. Dans ce manuel, nous allons décomposer deux des types les plus courants – la compréhension surveillée et non supervisée – et discuter de leurs différences en utilisant des visuels amusants et des conditions de vraie communauté. Juste avant de plonger dans la masse des méthodes observées et de la découverte non supervisée effectuée, commençons par évaluer et distinguer leurs différences. En ce qui concerne la découverte surveillée, vous découvrirez une «réalité sur le terrain», qui indique essentiellement que nous avons peut-être appris ce que devraient être les idéaux de productivité. Les vérités du terrain sont des présomptions du monde entier sur ce que nous savons. Par exemple, les chiens sont des chiens et les chats sont des chats domestiques. C’est peut-être une simplification exagérée, mais il convient de le noter car nous avons été formés à un moment donné de notre vie quotidienne et les modèles doivent être expliqués en même temps. Par conséquent, le but de la compréhension surveillée. Dans notre illustration, nous verrons comment on peut apprendre à un équipement à distinguer les chiens des chats. En dessous, nous pouvons observer comment les marques sont placées sur les informations d’entraînement pour fournir un contexte à cet algorithme de découverte d’unités. Tenez compte, l’appareil ne sait pas particulièrement comment diviser les chatons des chiens, il comprend simplement ce qu’il a appris jusqu’à présent. C’est pourquoi les informations d’instruction et un étiquetage approprié sont extrêmement importants. Si les informations sont bruyantes ou inappropriées, cela peut avoir une incidence sur le niveau de découverte de l’équipement. Plus le temps et l’énergie consacrés à l’étude surveillée seront nombreux, plus les résultats seront précis. Il est peu probable que la version soit disponible pour la première fois, il est donc tout aussi important que la personne associée au produit continue de l’améliorer. Il existe de nombreuses stratégies pour l’apprentissage supervisé, mais deux des méthodes les plus fréquemment utilisées actuellement sont la classification et la régression. L’exemple que nous avons utilisé ci-dessus pour distinguer les chiens de chats est considéré comme une classification.

Entrepreneur en franchise

Les recherches actuelles nous disent que pratiquement les quarts des Américains accordent la priorité aux rencontres autour de marchandises. Au lieu de distribuer des stylos ou des bouteilles d’eau potable et de vouloir être visités dehors, organisez un événement avec vos clients. Non seulement ils peuvent en profiter beaucoup plus, mais ils sont plus enclins à le révéler sur le marketing des médias sociaux, qui se trouve être beaucoup plus évolutif. Quel type d’expérience les marques doivent-elles mettre? L’alignement de l’entreprise et la capacité de partage sont essentiels. Lorsque le bureau de collecte et des invités de Palm Springs souhaitait que Manhattanites guide les trajets directs depuis New York, il a demandé aux consommateurs de trouver des blocs gigantesques de banquise avec les instruments qu’ils localiseraient pour «sortir du froid» de l’hiver. Les contributeurs jouissent non seulement de récompenses par temps chaud, mais un seul fortuné new-yorkais a également pu s’évader gratuitement de l’événement. L’activation correspondait à l’objectif de l’augmentation du nombre de réunions et de visiteurs de Palm Springs et a attiré l’attention d’innombrables New-Yorkais (et d’autres encore) sur les réseaux sociaux. Des franchises de nettoyage, de santé et de remise en forme, en passant par les solutions de relocalisation et de relogement, Forbes.com a découvert qu’il existe environ 4 000 méthodes de franchise aux États-Unis. Un expert qualifié vous guide dans la procédure de sélection de la franchise qui vous convient le mieux. Le franchiseur fournit des méthodes, des outils, du coaching et une assistance pour vous aider à satisfaire aux normes de la marque en matière d’assistance à la clientèle. Mais vous avez le choix de produire votre nouvelle entreprise non seulement avec de bons résultats, mais également parmi l’une des nombreuses franchises leaders du nom de marque. Environ trois des points les plus importants pour vous aider à atteindre cet objectif ont réalisé une franchise qui convient à vos finances, à vos intérêts personnalisés, à vos capacités et à votre rencontre; suivre le plan d’affaires avec la volonté de bien faire; au lieu de seulement comme une bonne tête mais un meilleur disciple. Il est crucial de choisir la bonne franchise en fonction de votre passion et de vos compétences. Un article récemment publié dans BusinessNewsDaily.com suggère aux spécialistes du marketing Internet à long terme d’examiner leurs objectifs personnels, leurs avantages, la part que vous souhaitez jouer auprès des nouveaux clients, et quels sont vos frais de finances. Il est également important de trouver une entreprise fiable guidée par des personnes qui s’intéressent réellement aux personnes qui achètent leur procédé. Ils réagissent à toutes les préoccupations personnelles et professionnelles que vous pourriez avoir et vous proposent ce que vous cherchez «exactement» dans la forme que vous recherchez. Après avoir soigneusement pesé chacune des options et choisi une franchise – même si vous êtes le très fier propriétaire de votre entreprise – vous devez toujours respecter les méthodes et les opérations mises en place par le franchiseur pour bien faire. Lorsque vous vous engagez à utiliser la préparation, la probabilité d’être un propriétaire de franchise performant augmentera considérablement. FranchiseDirect.com déclare: «Plus le franchisé est fort, plus le processus commercial est puissant.» Bien que tous les franchisés de la marque veuillent que le système garantisse le succès, il existe un niveau de concurrence non déclaré qui est le plus important fabricant. C’est un facteur important. Barbara Kellerman, chargée de cours en leadership à la John F. Kennedy Institution of Authorities de l’Université Harvard et rédactrice de «Followership: Comment les lecteurs créent-t-elle des leaders transformateurs et changeants», a déclaré qu’une personne peut en apprendre davantage sur le fait d’être un très bon chef en étant un disciple efficace . Cela implique de produire l’engagement de comprendre ce qui fonctionne bien pour votre entreprise et de ne jamais devenir aussi très fier de demander de l’aide en cas de besoin. Vous devez être prêt à bien travailler avec d’autres personnes, comme le franchiseur, les autres franchisés et les acheteurs, et vous devez également assumer la responsabilité des grands comme des mauvais. Finalement, être accommodant. En tant qu’écrivain, homme d’affaires, philanthrope et instructeur lifestyle, Tony Robbins a été expliqué: «Restez dévoué pour vos sélections tout en restant adaptable avec votre méthode.» Le succès est au rendez-vous!

Quand on veut contracter avec l’armée

Il y a eu des sweats à capuche. Robots Boissons gratuites. Les jeunes créateurs évoluent autour d’un loft aux planchers définis. En d’autres termes, votre journée de démonstration commune, à l’exception de l’existence d’une base militaire quatre étoiles et de portefeuilles de membres du personnel militaire en uniforme et de types d’entreprises assortis des étiquettes de la marque de grands entrepreneurs de protection tels que Booz Allen Hamilton. Et aussi les plus âgés You.S. sénateur du Texas, John Cornyn, se tenant près du général, en plus du maire d’Austin et du conférencier de votre Texas Property of Associates. C’était le 21 février, jour d’ouverture du Heart for Defence Development, dans le centre-ville d’Austin, dans la tour plus élevée qui abrite le site de Money Manufacturing, l’accélérateur le mieux noté de la ville. Dernière goutte, le You.S. Army a choisi Austin, tx, comme étant la propriété en raison de son nouveau contrôle des marchandises de l’armée, l’énergie de modernisation la plus radicale de tous les temps dans la plus grande branche de vos forces armées. Depuis que le rythme des modifications techniques s’est accéléré, l’Armée de terre a commencé à fouiller les domaines de carrière comme les connaissances artificielles et la robotique. L’AFC prévoit de réparer cela avec les startups; le lieu le plus récent dans les installations de Money Manufacturing est la manière dont tout cela va venir ensemble. « C’est le seul endroit au monde où un homme d’affaires peut sortir de la rue et participer authentiquement avec des membres des communautés de la sauvegarde et de l’intelligence », a déclaré Joshua Baer, ​​fondateur de la chaîne Fund Production. « La plaque de Pétri la plus efficace de la nation pour le développement », a lancé Cornyn. Outre l’AFC, d’autres groupes d’armées innovants – notamment Afwerx de l’armée de l’air et le système de créativité de la défense du Pentagone – avaient installé des têtes de pont dans la nouvelle salle, dans laquelle ils passeraient du temps avec des créateurs peu fiables, partageant leurs suggestions, répartissant sur les quelque 320 milliards de dollars que le Pentagone consacre chaque année aux installateurs, et vous aidant habituellement à préserver votre tranquillité, ou autrement, assurez-vous que vous.S. dominance. Cela sonnait bien. Cela semblait très bien – des mondes disparates arrivent ainsi qu’un objectif distribué. Cela se passait en réalité, même si, tout comme il y avait beaucoup de manœuvres dans la technologie sur l’utilisation de l’armée. En juin dernier, Yahoo et Google ont annulé leur partenariat avec le Pentagone dans le cadre du Project Maven, qui cherchait à améliorer encore la fiabilité des frappes de drones après le passage à l’I.– après la manifestation d’environ 4 000 travailleurs. En quelques jours à peine plus de 100 employés de Microsoft, dont plus de 100 membres du personnel de Microsoft, ont signé une lettre invitant leurs meilleurs professionnels à s’opposer à un système de l’armée de 480 000 dollars pour transformer les casques de réalité augmentée HoloLens de l’entreprise en dispositifs de champ de bataille destinés à stimuler les soldats ‘ »létalité. » (Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a résisté à l’organisation, évoquant une tâche patriotique consistant à traiter avec l’armée.) Toutefois, au-delà des préoccupations éthiques liées à la conversion de produits commerciaux en dispositifs meurtriers, il existe une réalité cruelle: le gouvernement fédéral est généralement un conjoint moche, présentant sa vitesse lente, ses niveaux de bureaucratie, ainsi que les retombées probables de l’évolution des vents politiques.

L’argent des dirigeants d’entreprises

Il est vraiment élégant aujourd’hui de critiquer une grande compagnie. Les nombreux critiques s’accordent sur un point: le directeur général paie. Nous entendons dire que les PDG sont payés pour des dépenses excessives (ou un nombre excessif de membres de la famille par rapport aux travailleurs), qu’ils peuvent truquer les dépenses d’autres personnes ou que la rémunération est insuffisamment liée à de bons résultats. Mais plus il est probable que le fait que le PDG soit éliminé est essentiellement dû à une concurrence intense. Il est vrai que les salaires des PDG ont augmenté – les salaires les plus élevés pourraient être 300 fois plus élevés que ceux des employés normaux, car au milieu des années 70, les organisations américaines ont échangé publiquement des sommes considérables. %. Le PDG typique d’une grande entreprise américaine (parmi les 350 plus grandes de ce type) gagne maintenant environ 18,9 millions de dollars par an. Bien que les cas de surpaiement existent vraiment, en règle générale, les déterminants des dépenses des PDG ne sont généralement pas si mystiques au lieu de s’enliser dans la corruption. En fait, la rémunération totale du chef de la direction de vos principales organisations augmente pratiquement parallèlement à la valeur de toutes les sociétés cotées en bourse. C’est le talent limité des PDG dans un monde où les opportunités d’affaires des plus grandes entreprises se développent rapidement, même si le meilleur modèle pour comprendre la croissance de la rémunération des PDG. Les initiatives des États-Unis, les plus riches (1%), constituent l’un des éléments les plus puissants du système économique international. Une des raisons pour lesquelles leur salaire a tellement augmenté est que les PDG ont vraiment amélioré leur jeu par rapport à de nombreux autres travailleurs de l’économie américaine, bien que ce ne soit pas populaire de le dire. Le PDG actuel, à tout le moins dans les grandes organisations des États-Unis, devra disposer de plus de capacités que la simple capacité de «diriger l’entreprise». Les PDG doivent avoir une bonne idée des marchés boursiers et peut-être même savoir comment leur activité doit évoluer en leur sein. . De plus, ils ont besoin de plus de capacités de production que leurs prédécesseurs, car les frais occasionnés par un léger manque à gagner peuvent être considérables. Ensuite, il y a le fait que les grandes entreprises américaines sont beaucoup plus mondialisées que jamais, avec des chaînes d’approvisionnement réparties dans un plus grand nombre de pays. Diriger parce que le programme a besoin d’une expertise qui est certainement assez absurde. En outre, pratiquement toutes les grandes entreprises citoyennes américaines deviennent des entreprises techniques, utilisant souvent leur propre RAndD. Et au-delà de cela, les principaux PDG doivent encore faire tout le travail quotidien qu’ils ont toujours accompli. Le concept habituel selon lequel un PDG élevé doit principalement éliminer les gens ne décrit pas très bien l’histoire. Dans la plupart des cas, la gouvernance d’entreprise est devenue beaucoup plus stricte et plus rigoureuse depuis les années 1970. Néanmoins, c’est principalement en cette période de gouvernance forte que les rémunérations des PDG continuent d’être élevées et en augmentation. Cela montre qu’il est intégré à la fascination plus large du monde des affaires de parrainer les meilleurs candidats pour des travaux de plus en plus difficiles. En outre, les meilleurs salaires des PDG sont versés à des personnes travaillant à l’extérieur, jamais à l’initié invitant choisi, un signe supplémentaire que l’augmentation des rémunérations des PDG n’est pas une forme de déprédation des honoraires pour le reste de la société. Et les actions et les actions réagissent favorablement lorsque les entreprises réduisent les dépenses du chef de la direction, par exemple, aux taux des actions, signe que ces procédures accroissent l’importance de la société et pas seulement pour ce chef de la direction. De plus, il est utile d’émettre des critiques sur les rémunérations des PDG qui se concentrent beaucoup plus sur les problèmes d’inégalité économique. En règle générale, dans les entreprises, les revenus du personnel des échelons supérieurs n’ont pas augmenté, contrairement aux employés des échelons réduits – à l’exception des quelques-uns parmi les mieux notés. Les échelles de dépenses changeantes au sein des entreprises ne seront pas des individus clés de l’inégalité des revenus. En fait, le principal moteur des véhicules continue à être l’épanouissement des grandes entreprises qui promeuvent un produit ou un service innovant et ont une portée mondiale, ainsi que des changements de productivité qui récompensent spécifiquement les entreprises individuelles. Ces entreprises intègrent Verizon, Boeing, Facebook et Google. En règle générale, tous les employés de ces entreprises, des cadres supérieurs aux assistants personnels, sont mieux payés que les employés de leurs homologues plus traditionnels. Mais cette réalité crée un récit beaucoup moins succulent que les témoignages de PDG qui retirent de l’argent de leurs employés.

Symposium de Cascais: se complaire dans la dépression

C’est beaucoup de choses à perdre à chaque fois qu’une entreprise adopte une valeur qui dit: «Nous sommes en affaires depuis toujours.» Cependant, jusqu’à présent, Elkay Making, la société des bassins domestiques dépendant de l’Illinois, dans l’Illinois. Les conduites d’eau et les cuisines commerciales, ainsi que les stations de chargement des pots et les fontaines à eau standard, ont acquis des méthodes enrichissantes pour réaliser cette ambition. Regardez: L’année prochaine marquera son 100e anniversaire. «Quand ils m’ont embauché, je me suis vraiment posé la question, comme tout le monde, au sujet de cette ligne« in-organisation-forever », déclare Tim Jahnke, PDG, qui a rejoint l’organisation en 2007 après 22 années passées à Newell Rubbermaid. «Lorsque les discussions étaient vraiment sérieuses, je suis arrivée à comprendre que ce n’était pas la station de base normale que les entreprises construisent dans le mur de soutènement.» Les vêtements de 2 500 employés que Léopold Katz (LK, l’ont-ils?) Avec son fantastique enfant, créé par Louis en 1920, la zone nord de Chicago est située dans des secteurs de marché peuplés d’imposantes oppositions telles que Kohler, Moen et Delta Faucet. Et Elkay, comme leurs sociétés de bassins bien appréciées, incluent Balance, Lustertone et Dayton, devrait sans cesse se débattre avec la demande changeante des acheteurs, en plus des marchés cycliques du négoce de modèles. C’est une industrie à forte expansion et à forte marge en période de prospérité, mais un failli en série en mauvaise posture. Pour le moment, les pistes semblent plutôt brillantes. Elkay a réservé près de 1 milliard de dollars en 2018 et, loin de survivre à la fantastique dépression majeure et à diverses récessions, s’est taillé une réputation de solide résultat financier, d’expansion expérimentée et d’amélioration appropriée de nouveaux produits ou services. Jahnke suggère: «Nous faisons sincèrement un effort pour faire ce qui convient pour nos marques, nos employés, nos acheteurs et nos fournisseurs». La devise, ajoute-t-il, «présente honnêtement qui est notre société.» Conserver des vêtements directement conservés avec Ron Katz, 83 ans, est le petit-fils de Léopold. «Nous n’avons pas peur d’une année civile à la baisse», affirme Ted Hamilton, membre de la famille Katz du cinquième groupe d’âge, qui s’est rendu dans l’un des principaux départements de plomberie d’Elkay. «Nous pouvons investir du temps pour construire des fondations pour nos propres articles.» Cette approche a récemment amené Elkay à ce que des hydrologues et des économistes pourraient appeler un instant décisif. L’organisation plonge profondément dans H2O, qui comprend la traçabilité, la filtration, séminaire à Lisbonne le service de livraison et la sécurité. SunToWater Solutions de Richardson, dans l’état du texas, est un bon achat qui a certainement recours aux technologies qui permettent d’économiser l’eau douce de l’eau. Dans un monde où l’eau coule vite, c’est un risque intelligent qui peut aider Elkay à s’épanouir, sinon pendant assez longtemps, puis au moins pendant de nombreuses années.

Armement: les secondes mains

Narendra Modi, ministre des Affaires étrangères, a recommandé à la veille d’assister à la conférence au sommet avec son directeur général Vladimir Poutine à Vladivostok, associant la haute technologie russe et le faible coût de fabrication indien pour développer des armes à moindre coût. Ceci est déjà en cours, avec des accords dignes de plus de 12 milliards de dollars (86 241 millions de roupies) dans le pipeline. En mars, le Stockholm International Tranquility Research Business a désigné la Russie comme le plus important fournisseur de biceps et de triceps de l’Inde de 2014 à 18, représentant 58% des importations de protection de l’Inde. Si aucune annonce majeure en matière de défense n’est prévue pour la visite du Premier ministre Modi mercredi et jeudi, un certain nombre d’engagements dans le cadre de l’initiative «Make in India» pourraient garantir que la Russie conservera sa place au cours des prochaines années. Ces affectations dépassent l’accord supérieur à 5,43 milliards de dollars alloué à plusieurs unités de votre processus de missile S-400 Long Area Collection to Flow, introduit lors du dernier sommet Modi-Poutine d’octobre dernier. En 2015, à la demande personnalisée de Poutine, Modi a consenti à l’achat de 200 hélicoptères d’application Kamov-226T à la pression atmosphérique et à l’armée indiens, sans qu’il soit nécessaire de faire appel à la concurrence. L’entente de 2 milliards de dollars implique la création de 140 Kamov dans Hindustan Aeronautics Ltd, peu après son compagnon de collaboration, Russian Helicopters, et les 60 premiers, entièrement créés. À l’aide de ce type de main, des hélicoptères russes alignent un Kamov-226T «navalisé» de la marine indienne pour 111 «hélicoptères à énergie navale». Après avoir amorti ses installations de création dans les 200 premiers kamovs, European Helis pourrait offrir à la marine un coût considérable, avoisinant les milliards de dollars. New Delhi et Moscou ont autorisé un accord intergouvernemental pour la construction de 750 000 fusils d’assaut européens pour votre armée indienne, pour un coût probable d’environ un milliard de dollars. En mars, Modi a inauguré une entreprise commune indo-européenne à Korwa, autour d’Amethi, qui devrait bientôt commencer à produire des fusils Kalachnikov AK-203. La coentreprise comprend le tableau des installations de fabrication de matériel de fabrication, avec un risque majoritaire de 50,5%; Kalachnikov, avec une participation de 42%, et l’agence d’exportation russe, Rosoboronexport, détenue et exploitée par le statut, ont acheté l’autre 7,5%. En octobre 2018, le dessinateur a accepté l’achat d’un certain nombre de frégates scolaires russes Krivak-III. Les deux premières frégates sont en partie véridiques. Les chantiers navals de Yantar, la Russie et l’Inde paieront environ 1,5 milliard de dollars pour les accomplir. Ils seront équipés de moteurs à turbine à essence ukrainiens Zorya et seront acheminés vers l’Inde. Entre-temps, un contrat juridique sera négocié pour la construction des deux Krivak suivants à Goa Shipyard Ltd. L’Inde exploite actuellement six frégates russes de classe Krivak. Les tout premiers, INS Talwar, Trishul et Tabar, ont été sollicités en 2003-2004. Par la suite, l’INS Teg, Tarkash et Trikand ont été mis en service en 2012-13. Le missile BrahMos, créé conjointement et actuellement par l’Inde et la Russie à Hyderabad, est destiné à l’achat de plusieurs navires de guerre indiens. En décembre dernier, le ministère de la Protection a annoncé que ce BrahMos laisserait les quatre nouvelles frégates Krivak-III sous le bras. La méthode BrahMos de chaque navire, comme le «système de lancement vertical» et les missiles embarqués, coûte Rs 1.250 crores (175 milliards de dollars). Des missiles BrahMos seront également achetés pour les 4 destroyers de l’école de votre marine dans Visakhapatnam et pourront équiper les six frégates Undertaking 17A en dessous de la production. La dépense totale s’élève à environ 2,6 milliards de dollars. En novembre dernier, le ministère de la Protection a déclaré qu’il avait choisi le missile russe Igla-S depuis le «système de protection de l’atmosphère à très courte portée» utilisé par cette armée, sa marine et sa poussée d’oxygène. La société d’exportation russe Rosoboronexport a misé 1,5 milliard de dollars pour la livraison de cinq, 175 missiles Igla-S et 800 lanceurs, ce qui a permis de vaincre les entreprises suédoise Saab et française, MBDA. L’Igla-S VSHORADS, d’une portée de 8 à 10 kilomètres, protégera les membres de l’armée des avions de combat ennemis se glissant avec les défenses de l’IAF. Alors que l’Igla-S est sans aucun doute un processus plus abouti, même avec l’armée russe possédant le 9K333 Verba, il constitue une option raisonnable.

Bientôt une Ecosse indépendante

Nicola Sturgeon, premier ministre de l’Écosse, a bien résisté devant la presse au-dessus d’une cage d’escalier à Holyrood, siège du Parlement écossais. Theresa May peut-être, le Premier ministre de votre Angleterre, comprenant la Grande-Bretagne, le Pays de Galles, l’Écosse et l’Irlande du Nord, vient d’être ignoré. La communauté de Sturgeon est attrayante pour la tenue d’un second référendum sur l’autonomie, séminaire entreprise Edimbourg le premier n’ayant pas abouti en 2014. May a affirmé que la Grande-Bretagne du Brexit devrait éviter le scepticisme d’un autre vote de la liberté, mais pour Sturgeon, ses expressions symbolisaient «la cristallisation dans le scénario de l’indépendance». Comme dans le Scottish National Party (SNP), les opportunités de vente de Sturgeon une autorité fédérale qui, il y a deux ans, a été choisie avec la plus grande part du vote, compte tenu du transfert de pouvoirs en 1999 à l’Écosse, qui a transféré une partie du pouvoir aux autorités centrales de Westminster sur le parlement écossais. Elle dirige également une région où, tout au long du référendum sur le Brexit de l’été dernier, qui a permis à May de réaliser son potentiel et a placé la Grande-Bretagne sur le chemin de l’abandon de l’Union occidentale, plus de 60% des personnes ayant voté pour l’intégration dans le bloc. « Et néanmoins, il existe un gouvernement de Westminster avec un méga-pixel en Écosse qui pense avoir reçu la possibilité de définir ce que la loi énonce », a déclaré Sturgeon le 16 mars à Holyrood. « J’imagine que le dossier peut regarder en arrière ces jours et le voir comme le jour où le destin de l’union a été scellé. » Avec l’appel instantané de mardi pour une élection commune le 8 juin, la question de la liberté écossaise a connu un regain d’intérêt pour éviter le doute. Pourrait être considéré comme l’élection de base dans l’estimation pour affirmer la gestion et le suivi de la promesse du Brexit. En outre, la sélection risque en outre de donner aux avocats conservateurs beaucoup plus de pouvoirs en Grande-Bretagne, moyennant les honoraires d’un parti travailliste actuellement affaibli et divisé. Planifier une élection politique au début du processus de négociation du Brexit implique d’empêcher l’une d’elles dès que la réalité de l’éclatement se produit complètement. Il semble que le conservateur Bash cherche à utiliser le vote pour dégager la voie au «dur Brexit», qui offre une poignée de concessions pour rester fidèle à ses droits. Sur les médias sociaux, Sturgeon a appliqué la déclaration des élections politiques de mai pour promouvoir l’inscription écossaise du SNP. Ses nationalistes se retrouvent toujours dans le centre-ville et découvrent sa principale opposition de la part du parti conservateur et unioniste écossais écossais, qui contient les problèmes évoqués par May concernant le référendum. «Ce sera probablement plus que jamais bien avant: une élection politique sur la défense de l’Ecosse, dans le cadre d’un gouvernement de gouvernement conservateur, obsédé par l’austérité et sans austérité, sans mandat en Écosse, mais qui croit maintenant qu’il peut faire n’importe quoi. Sturgeon a publié dans une sortie multimédia du SNP le matin pourrait présenter la sélection. «En ce qui concerne l’Écosse, cette décision est une grave erreur de calcul politique avec le Premier ministre.» Le Brexit et ses répliques ont donc apparemment insufflé un nouveau style de vie à la cause de l’autosuffisance écossaise; Sturgeon a qualifié de «démocratiquement inacceptable» la perspective de la destitution du pays par l’intermédiaire de l’UE. Elle est proche d’un plongeon de lutte qu’elle va probablement retrouver dans l’Écosse moderne. Le 2 mars, le Parlement écossais se demandait si vous deviez organiser un autre référendum: ce qui a été identifié comme «# indyref2» sur le marketing dans les médias sociaux lieu d’une sélection générale pour tester ouvert public prendre en charge pour un vote supplémentaire; En juin, les Écossais voteront comme une « manière de s’articuler autour de la question du référendum », m’a informé l’analyste gouvernemental Daran Hillside. Lorsque Sturgeon a été identifiée sur la scène politique écossaise au début des années 2000, elle a été qualifiée de « chouchou mignonne » pour désigner une femme à la langue distincte qui ne se conduit pas comme un « devrait » dans le travail traditionnel- société écossaise de classe. «Elle reçoit toujours le nez des gens», a déclaré l’historien écossais et auteur d’articles, Tom Devine.

Le bénéfice des incentives

Les programmes incitatifs sont un excellent moyen pour les entreprises d’atteindre leurs employés de manière appropriée et avec satisfaction. Non seulement travaillent-ils à améliorer les moyens de subsistance de chaque travailleur, mais ils contribuent également à améliorer les moyens de subsistance de l’entreprise. Chacun est capable de participer au succès de l’entreprise et a le sentiment de faire partie intégrante de l’entreprise et du travail qui s’y déroule. Améliorer le moral n’est pas le seul avantage de la mise en œuvre de programmes d’incitation réussis sur le lieu de travail. Cependant, il est extrêmement important que les programmes soient couronnés de succès et bien planifiés pour leur permettre de fonctionner. La mise en œuvre d’un programme infructueux fera probablement le contraire d’améliorer le moral et peut éventuellement créer du ressentiment parmi les travailleurs de l’entreprise. Pour cette raison, il est très important de choisir un programme de mesures incitatives qui plaira au travailleur moyen et lui donnera le sentiment d’être important, Séminaire plutôt que pratique. Les incitations doivent être adaptées aux besoins et aux désirs particuliers du lieu de travail. S’ils ne le sont pas, il est possible de perdre de l’argent en investissant dans un programme d’incitation infructueux et dommageable. Lorsque le programme d’incitation approprié sera mis en place, les résultats seront remarqués facilement et les jours seront beaucoup plus clairs.
Par exemple, lorsque les employés sont heureux et satisfaits, ils auront une meilleure disposition. Évidemment, cela est utile pour les travailleurs qui travaillent avec les clients, car ils seront plus susceptibles d’avoir de la patience avec les clients et de faire un effort supplémentaire pour assurer le bonheur de leurs clients. Mieux encore, le moral et la disposition des collègues peuvent leur permettre de mieux travailler en équipe, ensemble. Cela signifie que lorsqu’une personne a besoin d’aide, au lieu d’ignorer ses problèmes et de veiller à ce qu’elle prenne ses propres décisions, d’autres collègues peuvent participer et essayer de l’aider, ce qui permettrait à l’entreprise de travailler plus en équipe. qui a généralement plus de succès que tout le monde se préoccupant de son propre bien-être.